Nombre de page : 232

Format fermé : 12,5 x 21,0 cm à la française

Poids :

Intérieur : Papier : Offset Preprint 90 g/m2

Couverture : Papier : Condat Silk 300 g/m2

Façonnage : Dos carré collé

Numéro ISBN : 979-10-92673-12-8

Filles rebelles du printemps oublié

Collection Littérature

Guy, comme l’auteur du récit, était en Mai 68 un adolescent engagé, comme tant d’autres, dans la « rébellion flamboyante » de ce printemps si particulier. Parvenu à l’âge de la retraite, à l’issue d’une vie professionnelle relativement confortable, il est hanté par ses rêves et ses espoirs de jeunesse. Il croise alors une très jeune et intrépide indignée qui a « peur du monde dans lequel son enfant grandira » si elle choisit de l’avoir.

L’auteur mène son lecteur et lui fait côtoyer des personnages avec leurs questionnements et leurs transformations mutuelles. La mise en perspective de différentes époques interroge sur « l’horizon visible de notre civilisation » et propose une interrogation et des solutions.
Le texte est empreint de poésie, de musique, de danse ; les arts premiers y tiennent une place intéressante et vivifiante.

Le sujet est donc d’actualité : les personnages portent l’espoir de corriger les excès et les injustices du passé et veulent trouver dans le « faire ensemble » des réponses aux incertitudes de notre temps.

Yan Messiez

Yan Messiez a participé activement aux événements de Mai 68, puis à la création et au développement des premiers mouvements écologistes en France. Ingénieur retraité, il a collaboré à diverses publications en lien avec l’écologie et la transition énergétique. Il s’adonne aussi à la musique et à la poésie : il a ainsi composé un certain nombre de chansons dont l’une a été publiée dans la revue Coévolution (été 1981) et il a écrit un conte de Noël interprété par des musiciens et une conteuse.

Ce premier roman rend compte des impasses de notre civilisation et explore avec lucidité le champ d’autres possibles.

Prix 17 €
Prix 16,15 € TTC
(livraison 1.50 €)