Vous souhaitez publier ?

Pourquoi pas vous ? Pourquoi ne pas oser ce dont vous rêvez depuis votre jeune âge ? Certes l’écriture n’est pas qu’un plaisir ; elle demande lissage, polissage, corrections, ajouts, retraits, acceptation des remarques des tiers (du comité de lecture avant tout). Mais quelle joie de livrer à des lecteurs, qu’ils soient proches ou lointains, un témoignage de votre richesse, de votre créativité, de vos talents !

Contact :
Jacqueline Taillardat
06 61 18 07 58
Par mail


Sachez que plus des deux tiers des nouveaux écrivains sont des… retraités qui ont commencé par vouloir transmettre aux jeunes générations les souvenirs de leur propre enfance ou jeunesse, avant de se lancer dans des projets d’écriture plus vastes.
Nous accueillons aussi les auteurs jeunes !
À ceux qui s’y risqueraient, nous demandons de nous faire parvenir par courrier :
- la quatrième de couverture ;
- le synopsis ;
- le premier chapitre.
Nous garantissons le respect de la propriété intellectuelle.
Néanmoins, vous avez intérêt à vous envoyer à vous-même préalablement, par lettre recommandée avec accusé de réception, sous enveloppe bien scellée, un exemplaire de votre œuvre.
Nous vous garantissons une lecture sérieuse dans les deux mois et une réponse qui justifie notre choix, qu’il soit de vous publier, de vous encourager à poursuivre ou de vous signifier notre manque d’intérêt – ce que les grandes maisons d’éditions négligent parfois, semble-t-il …

Témoignages de nos auteurs

Camille Valleix

Jean et Jacqueline sont des amis de longue date. Je les soupçonne même d’avoir créé leur maison d’éditions pour publier mes ouvrages… Jacqueline attendait avec impatience les nouveaux chapitres de La Dame de Marvejols, puis, quand il s’est agi de trouver un éditeur, connaissant quelque peu cette profession de « requins » - au dire de certains auteurs -, elle et son mari se sont lancés. Depuis, ils me soutiennent, m’encouragent, me conseillent, me corrigent… me publient et vendent mes ouvrages, sans passer par les distributeurs, sur les conseils de libraires compétents pour lesquels personne d’autres que l’auteur ou l’éditeur ne peut parler mieux de leurs publications. Relations fortes avec eux, avec les correcteurs et avec les autres auteurs, qui deviennent des amis. Quelle belle aventure entrepreneuriale et humaine !

Jean-Marc Bourdet

J'étais un écrivain-éditeur isolé dans un monde trop grand. Difficile de tout faire, de tout brasser comme un fou pour se heurter à des murs toujours trop hauts et gardés par les miradors des grandes maisons d'édition. Le "hasard" m'a fait rencontrer Jean, via Marine & Co, un réseau de marins dont les valeurs sont solides. Je me suis dit : "Pourquoi pas ?" et j'ai travaillé à l'édition de "Les larmes du Liban" avec Jacqueline et Jean, puis Isabelle. J'ai enrichi mon univers et j'ai été porté par leur enthousiasme et leur professionnalisme.

Pour eux comme pour moi le livre n'est pas un produit, l'écrivain un citron à presser, l'éditeur un dieu tout puissant qui fait des coups publicitaires avec des jetables. Les Éditions Valeurs d'Avenir portent réellement des valeurs humaines; ce n'est pas un slogan à bon marché. Il y a un véritable esprit d'équipage qui fait que nous nous inquiétons du présent et du devenir des autres. Nous sommes soudés et chacun apporte ses idées, sa part de sueur, ses soucis qu'il peut partager et ainsi alléger. Nous sommes portés par des valeurs communes et nous les emportons pour enrichir les autres.

Josette Lépine

Animée par l'aiguillon de l'écriture, j'étais perdue dans un dédale de mots, de verbes, de phrases, d'idées. Tout s'embrouillait à en perdre le nord ! Je n'étais pas une écrivaine, j'étais une danseuse ! Je ne savais plus ou donner de la tête, et mon corps se crispait, cherchant à retenir mes doigts cavalant sur les touches du clavier comme si ma vie dépendait de l'ouvrage que je souhaitais terminer au plus vite. Et soudain, sur ce chemin sont apparus Jean et Jacqueline ! " Tu veux écrire Josette, et bien soit, nous t'accompagnons ! Nous allons publier ton livre !!! » Ouf !! J'étais arrivée, quel soulagement... Quelle gentillesse !! Bien sur nous eûmes des orages, des bousculades bien vite rectifiées, l'amitié étant plus forte dans les tempêtes. Après toutes ces péripéties, j'ai reçu la plus belle récompense : le 19 décembre 2012, lorsque enfin j'ai pu serrer mon livre sur mon cœur. Des larmes de joies et de gratitudes coulaient de mes yeux émerveillés d'avoir eu tant de chance et d'avoir réussi grâce à eux. Mais n'est-ce pas une valeur d'avenir que d'avoir lié créativité et amitié pour créer ensemble : le Coaching Somatique ou l'intelligence du corps en mouvements ?

Gilles Lavoie

Jean et Jacqueline sont des éditeurs en mission. Si je sais deux ou trois façons de raconter une histoire, j'ai bien objectivement conscience d'avoir largement usé de leur patience ! Je suis admiratif de la simplicité de nos échanges ; ils écoutent et entendent l'histoire, et malgré l'absence évidente d'académisme de mon écriture, ils se sont attachés à respecter ce style parfois un peu hérétique mais qui permet à l'imperfection de se faire plus attachante et plus juste dans la nuance. Ils m'ont permis d'apprendre les règles, puis m'ont laissé les utiliser à ma façon. Plus généralement ils se sont attachés à me faire entrer dans le monde des auteurs et de leurs éditeurs, sorte de mer mythologique peuplée de créatures ordinairement infernales ou narcissiques et semée de récifs financiers. Ils deviennent peu à peu des complices et leurs auteurs, tous expérimentés, partagent cette façon du compagnonnage qui consiste à reconnaître un confrère qui commence au lieu d'un jeune concurrent.